';

Témoignages

Retrouvez les témoignages de nos collaborateurs :


Laurence GUIS et Mélanie DAUTIGNY

Biologistes

Quelles sont les spécificités du rôle du biologiste dans un laboratoire spécialisé ?

Par rapport à un laboratoire de proximité, nous réalisons et validons des analyses très spécialisées, nécessitant une expertise dans des domaines bien précis. Nous assurons également un rôle de conseil important au niveau de nos correspondants et des médecins prescripteurs. Nous intervenons dans des enseignements post universitaires et des formations continues à l’attention de nos confrères biologistes et de leurs prescripteurs.

Quels sont les outils à votre disposition pour réaliser vos missions ?

Nous sommes équipés d’outils informatiques performants et la gestion électronique des documents (GED) est une aide précieuse, notamment dans la validation biologique. Nous sommes abonnés à de nombreuses revues scientifiques qui nous permettent de maintenir à jour nos connaissances.
L’organisation d’ateliers biocliniques mensuels permet des échanges scientifiques très enrichissants. Le laboratoire dispose également d’un système de management de la qualité performant qui permet de garantir la fiabilité des résultats rendus.

Comment restez vous à la pointe de la technologie au sein du laboratoire ?

Le recrutement important d’échantillons dont nous disposons nous permet de tester les technologies les plus innovantes dans les différents domaines, ce qui participe à la réputation du laboratoire, notamment par le biais de publications scientifiques.


Lucienne PATALIN

Technicienne dans le service RIA

Comment se déroule une journée dans le service de RIA ?

La journée débute vers 7h30, avec la répartition des échantillons du jour par analyse. Après consultation du planning hebdomadaire, chaque technicien prend les tubes qu’il devra doser, et s’organise en fonction du type d’analyse (dosage direct, extraction et/ou chromatographie avant dosage).
A l’aide du logiciel PGP V5, il doit créer informatiquement chaque série avant de procéder au dosage proprement dit. Après les diverses étapes de chaque technique et le comptage final de la radioactivité de chaque échantillon, le technicien valide les résultats avec l’accord du chef de service ou du biologiste.

Quelles sont les qualités requises pour être technicien en RIA ?

Le technicien doit faire preuve de rigueur, de conscience professionnelle, avoir le sens de l’organisation et de la responsabilité face à l’utilisation de substances radioactives, avoir l’esprit d’équipe, être polyvalent et savoir prendre des initiatives face aux imprévus.

Quelles évolutions avez vous constatées depuis votre arrivée ?

En 17 ans de présence dans le service de RIA, j’ai eu l’occasion de voir beaucoup de changements :

  • des déménagements liés à l’augmentation de l’activité
  • beaucoup d’évolutions en informatique, avec l’utilisation de nouveaux logiciels
  • l’évolution des techniques de dosages avec de plus en plus de méthodes directes (sans préparation de l’échantillon avant son dosage) et de techniques froides (sans isotope radioactif) qui sont effectuées dorénavant dans les automates du plateau technique
  • l’arrivée de nouveaux appareils permettant l’automatisation partielle de certains paramètres
    le développement du système qualité

Marie-Aude PERNOT

Chef de groupe sur le Plateau Technique

En quoi la création du Plateau Technique a-t-elle changé votre métier ?

Grâce au Plateau Technique, les analyses que nous faisons sont beaucoup plus diversifiées et le travail d’équipe est renforcé parce que nous venons tous de services différents et que nous nous appuyons sur les compétences de chacun pour un maximum d’efficacité.

Comment se déroule une journée au Plateau ?

Les premiers techniciens arrivent vers 8h30, démarrent les automates, font la décantation, et effectuent les calibrations et les premiers contrôles. Le reste de l’équipe arrive aux alentours de 9h00 et charge les automates. Les résultats arrivent en continu et chaque technicien est responsable de leur validation technique et de la tenue des enregistrements liés aux procédures. La journée prend fin vers 18h30.

Quelles sont les qualités que doit avoir un technicien pour travailler sur le Plateau ?

Il doit avoir de la rigueur, un bon esprit d’équipe, un bon sens d’initiative pour faire face aux imprévus liés aux automates, être autonome et disponible.

Biomnis utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En continuant votre navigation, vous acceptez de recevoir les cookies du site biomnis.com

Pour en savoir plus rendez-vous sur les mentions légales

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site